RAIL'STETT MODELISME
Le club de modélisme ferroviaire de Reichstett
Principe de fonctionnement du réseau de Rail'stett Modélisme
Par Claude B.

Les principes de fonctionnement des différents circuits sur le réseau sont dus à l’historique de celui-ci.

La méfiance d’une majorité des membres vis-à-vis de l’électronique et le budget limité du club m’ont imposé l’utilisation de circuits simples, réalisés en majorité avec des composants récupérés. Cependant, la recherche d’une fiabilité maximale m’a incité à utiliser une alimentation indépendante pour chaque fonction pour limiter les interférences, comme ce qui se réalise aussi sur le matériel ferroviaire roulant.

Alimentations



Le choix de travailler avec du courant haché a été pris rapidement vu les avantages offerts par ce type d’alimentation dont la tension bascule de 0 à 15V et pour faire varier la vitesse, on modifie le temps d’alimentation du moteur. Ceci permet de minimiser le problème des rails encrassés ou oxydés, en plus, le couple moteur reste intéressant à faible vitesse ce qui permet des ralentis comparables à ceux obtenus en mode numérique.

Diagramme vitesse



A l’occasion d’une exposition, je me suis rendu compte qu’un cantonnement automatique, évitant un rattrapage, pouvait être utile afin d’éviter la casse ; et qu’il est bien plus réaliste de voir changer l’indication des signaux après le passage de l’engin moteur.

 J’ai donc proposé de concevoir et d’installer un bloc automatique avec cantonnement de sécurité pour approcher la réalité tout en évitant la casse mais en gardant une commande manuelle, le rêve d’un modéliste étant de prendre les commandes de son réseau.

platine



Principe de fonctionnement du BAL (Bloc Automatique Lumineux) :

    
Le principe est simple, on utilise un phénomène qui représente en général un inconvénient. A l’école on apprend qu’une diode est bloquée dans un sens (le courant ne passe pas) et qu’elle est passante dans l’autre sens (le courant passe) ; ceci est exacte sauf que dans le sens passant, une diode de redressement provoque une chute de tension de 0,6V pour un semi-conducteur en silicium et 0,4V pour du germanium. Cette chute de tension se produit quelque soit le courant qui traverse ce composant, elle varie en général de 0,54V (avec un courant très faible) à 1,5V (avec le courant maximal autorisé pour le composant). Pour commander un transistor au germanium, une tension de 0,4V suffit. Cette chute de tension est provoquée par le courant consommé par le moteur électrique de la locomotive ou une diode de feux de fin de convoi.


Schéma


Ce schéma montre le principe de fonctionnement, en pratique, il est nécessaire de la compléter afin de permettre l'inversion de sens de marche. Il faut également tenir compte de la possibilité d'avoir de mauvais contacts au captage du courant dans les rails, De même, le train doit démarrer plusieurs secondes après l'ouverture du signal, le conducteur ayant un certain temps de réaction.
Le même principe est utilisé pour détecter la présence d'un train à proximité d'un passage à niveau.







Concu avec Kompozer - Webmaster : Steam ©2008-2014