RAIL'STETT MODELISME
Le club de modélisme ferroviaire de Reichstett
RÉALISATION D'UN BUNKER
Par Vincent S.


Dans le cadre de la réalisation du module de la gare de La Wantzenau, il a fallu réaliser un bunker présent aux abords de la gare. Pour cela un petit s'est rendu sur place afin de relever les dimensions de bunker et d'en prendre quelques photos.

Le bunker réel
Vue arrière du bunker situé près de la gare de La Wantzenau


A partir des dimensions réelles réduites au 1/87ème ( notre réseau est à l'echelle HO), un moule en dépron a été confectionné. C'est la partie la plus délicate et la plus minutieuse de la réalisation car le batiment présente beaucoup de reliefs négatifs comme les ouvertures de tir ainsi que des petites particularités assez délicates à reproduire à l'échelle 1/87eme. Une fois le moule construit, du plâtre a été coulé dedans. Nous avons choisi le plâtre car cette matière nous permet de de retravailler certains détails et se patine bien.

Moule  plus plâtre
Plâtre coulé dans le moule en attente de sèchage.


Au démoulage, il faut faire attention très attention afin de ne pas casser certains petits détails.

Bunker brut
Le bunker "brut de décoffrage".

Une fois le bunker démoulé, il faut lisser le plâtre, arrondir les angles, améliorer les fenêtres et les ouvertures, puis poncer le tout. A ce stade de la construction, nous avons déjà une bonne vue de ce que sera le projet final, mais ce n'est pas encore fini et il y a encore de travail.

Bunker lisse
Le bunker lissé et poncé.

Vient l'éape de la peinture. Le bâtiment réel étant en béton, la peinture utilisée esr un gris...béton, couleur disponible dans le commerce. Plusieurs couches ont été appliquées sur la totalité du bâtiment en prenant soin de n'oublier aucune partie. Pour patiner le bunker, on peut également utiliser de la terre à décor, selon l'imagination de son constructeur. Pour prévenir l'apparition de décollement de plâtre et donc de peinture, plusieurs couches de vernis mat en bombe sont appliquées, cela mettra un film protecteur sur le bâtiment. Attention, ce bâtiment étant en plâtre, celui-ci reste très fragile et chaque choc risquera d'engendrer un éclat.
Ce bunker ayant connu la gueurre et les assauts guerriers, il nous faut le "martyriser" un peu en lui ajoutant des impacts de balles, d'obus, des fissures, des parties de béton decollées. Pour cela, un cutter a été utilisé et ... de l'imagination. Une fois ces "dégâts" réalisés, il faut mettre ceux-ci en peinture avec de la peinture noire fortement diluée et de la terre à décor. Le "gros oeuvre" est quasiment terminé.

Bunker impacts
Le bunker martyrisé.

La porte du buker a été réalisée en carte plastique dans laquelle a été "sculptée" la porte. Les armatures de renfonrt sont faites à partir de bandes de carte plastique dans lesquelles les rivets ont été simulés en repoussant la matière à l'aide d'une petite pointe arrondie. Ces renforts ont ensuite été collés sur la porte, la matière repoussée matérielisant les rivets vers l'extérieur. Cette porte étant métallique et ayant subit les assauts du temps, une couleur rouille a été utilisée pour la peindre. Il ne reste plus qu'à intégrer le bâtiment dans le décor.

intégration du bunker
Le bunker en cours d'intégration dans le décor.


Bunker intégré
Le bunker intégré dans le décor et déjà envahi par la végétation.






Concu avec Kompozer - Webmaster : Steam ©2008-2014